mardi 16 mai 2017

Académie de Médecine et éoliennes

Avis de l'Académie de Médecine sur les effets sanitaires des éoliennes

Jean Pierre Riou
 
L'Académie de médecine vient de rendre un nouvel avis sur les effets sanitaires des éoliennes.
http://www.academie-medecine.fr/articles-du-bulletin/publication/?idpublication=100718 
Rappelant que la santé est "un état de complet bien être" et non la simple absence de maladie, les académiciens attirent l'attention sur les effets sanitaires potentiellement néfastes des éoliennes.
Et préconisent:
 
- Le respect du code de la santé publique avec son seuil de 30dBA, et non la dérogation qui leur est accordée à 35 dBA. (Dans les conditions dénoncées par la sénatrice A.C.Loisier)
http://lemontchampot.blogspot.fr/2017/05/question-au-gouvernement-de-mme-la.html 

- De déterminer la distance minimale avec les habitations en fonction de la hauteur des machines
 
- De mener une enquête épidémiologique, déjà réclamée en vain dans un précédent avis de 2006.

- De systématiser les contrôles de conformité acoustique dont la périodicité doit être précisée dans tous les arrêtés d’autorisation et non au cas par cas

- D'améliorer les possibilités techniques de bridage acoustique

- De faciliter la saisine du préfet par les plaignants 

Le rapport (www.academie-medecine.fr/wp-content/uploads/2017/05/Rapport-sur-les-%C3%A9oliennes-M-Tran-ba-huy-version-3-mai-2017.pdf)
attire l'attention sur sur le constat, concordant dans la plupart des études, d'une perturbation du sommeil dans un rayon de 1,5 km.

Il attire l'attention sur le facteur aggravant de la pollution visuelle de l’environnement "qu’occasionnent les fermes éoliennes avec pour corollaire la dépréciation immobilière des habitations proches génère des sentiments de contrariété, d’irritation, de stress, de révolte avec toutes les conséquences psycho-somatiques qui en résultent." 
Et commente avec pertinence "Curieusement, cette nuisance visuelle ne semble pas ou très peu être prise en considération par les décisionnaires politiques ou les promoteurs et industriels concernés (étant posé qu’aucun d’entre eux n’installerait ou n’acquerrait une propriété à proximité d’un parc éolien !)."

Le rapport prend acte du fait que  "le caractère intermittent, aléatoire, imprévisible, envahissant du bruit généré par la rotation des pales, survenant lorsque le vent se lève, variant avec son intensité,
interdisant toute habituation, peut indubitablement perturber l’état psychologique de ceux qui
y sont exposés
." 


Cette mise en garde sur les conséquences sanitaires potentielles d'une exposition chronique au fonctionnement d'éoliennes industrielles, du moins sur les populations les plus fragiles, ne saurait être occultée par les considérations de l'Anses concernant le niveau de preuve scientifique des mécanismes de survenue de chacun des symptômes.


 

1 commentaire: